Dans l’automobile, Internet ne remplacera jamais le vendeur

Dans l’automobile, Internet ne remplacera jamais le vendeur

Je rencontre beaucoup de vendeurs qui me disent que leur métier va disparaitre, comme les mineurs de fonds ou le poinçonneur des Lilas il y a 50 ans, les garçons d’ascenseurs il y a 40 ans, les pompistes il y a 30 ans, le personnel de péage d’autoroute il y a 20 ans… bientôt les hôtesses de caisse et bien d’autres encore… avec l’autonomie croissante des moyens de transport…

En revanche, je ne crois pas une seconde à la disparition des vendeurs de voitures et ceci malgré la poussée des ventes de fripes ou d’électroménager sur internet.

Pourquoi le vendeur de voiture restera un métier d’avenir ?

Déjà parce qu’une voiture, cela coûte cher, très cher et que plus un bien est cher, plus le client veut le voir, le toucher, l’essayer.

Avez-vous déjà vu quelqu’un acheter une maison sans la visiter ?

Il en est de même pour la voiture.

Alors oui, peut-être que quelques voitures se vendront par internet, mais ce sera une minorité.

L’acheteur a encore besoin d’être conseillé, écouté, rassuré, il a besoin de voir la couleur en « réel », les tissus, les cuirs, les plastiques, les jantes, les équipements électroniques -de plus en plus sophistiqués- et bien sûr d’essayer celle qui sera bientôt SA voiture bien aimée.

Internet est utile, car il permet au client de préparer sa visite chez le concessionnaire, mais combien de fois il aura besoin d’explications, besoin de se rendre compte par lui-même.

Alors, soyez tranquilles Mesdames et Messieurs les vendeurs, vous avez encore de belles années devant vous.

Vous êtes candidats, découvrez toutes nos offres


image libre de droit pexels-gustavo-fring

Leave A Comment