Recruter un bon « vendeur » : il restera bon vendeur quel que soit le produit proposé

Le domaine d’expertise est-il important pour le recrutement d’un vendeur ?

Lorsqu’ils nous confient le recrutement de vendeurs, certains clients exigent une expérience dans un poste similaire. Celle-ci peut avoir été acquise dans plusieurs domaines : le commerce de détail, les assurances, la bureautique, la téléphonie, l’immobilier ou la distribution automobile…
Pour cette dernière, « si le vendeur n’a pas exercé depuis 3, 4 ou 5 ans, inutile de nous le présenter », tels sont les propos régulièrement tenus par les recruteurs.

N’est-ce pas finalement une erreur ?

Le métier de vendeur

Il y a un métier : vendeur et un produit à faire acquérir : contrat d’assurance, maison, imprimante, téléphone…
Le métier de la vente est profondément lié à la personnalité du vendeur, charisme, aisance, communication, aplomb, parfois astuce, sens de la répartie, persuasion… Autant de qualités innées qui ne s’apprennent pas sur les bancs d’école et quand bien même, est-ce que tous ceux qui sortent des écoles de commerce sont de bons vendeurs ? 

Le produit à vendre

Le produit ? Il convient d’en connaître toutes les caractéristiques et d’en parler avec passion. Il est en effet difficile d’être convaincant avec son client si l’on n’est pas soi-même convaincu de la qualité du produit que l’on propose !

Cas client pour un groupe de distribution automobile

Un exemple concret : début 2019, nous avons formé une business académie pour un grand groupe de distribution automobile. À cet effet, nous avons recruté, en accord avec le dirigeant, 12 personnes ayant une expérience de la vente, sans obligatoirement détenir une expérience dans la vente automobile. Ces personnes, à l’exception de 3, soit un taux de 75% d’intégration, ont été affectées par la suite sur les différents sites et concessionnaires auto. Aujourd’hui, elles font partie des meilleures vendeurs (H/F) du groupe automobile en question.

Conclusion pour le recrutement d’un « bon vendeur »

Moralité : la vente est un métier de passion et d’engagement. Ce qui importe le plus quand on recrute un vendeur, c’est de voir une véritable lueur d’intérêt dans son regard quand on lui présente le poste à pourvoir. C’est aussi de déceler son envie de réussir, son dynamisme et sa volonté de se dépasser.

Faites appel à nos services pour trouver le bon profil qui fera la différence sur le lieu de vente ! 

Contactez-nous au 01 30 50 12 40, par email recrutement@major-consulting.fr, ou via la formulaire de contact.

Leave A Comment